Les bénéfices de l'investissement dans la forêt

Des avantages fiscaux

  • Une réduction d’IR de 18 % des sommes investies à l’achat de la parcelle boisée, l’année de l’achat
  • Un abattement de 75 % sur la valeur imposable à l’IFI (impôt sur la fortune immobilière)
  •  Une réduction d’impôts de 75% sur les cotisations d’assurances
  •  Un crédit d’impôt de 25 % sur les travaux forestiers (plafonnés et sous conditions)
  •  Une exonération totale d’impôts sur les plus-values au bout de 22 ans de détention
  •  Un abattement de 75% sur les droits de succession.

 

Des revenus réguliers

Les principaux revenus restent ceux de l’exploitation du bois et de la chasse. 

Les revenus du bois sont liés à des coupes dites « d’éclaircies » pour laisser les meilleurs sujets se développer, ainsi qu’à l’exploitation de bois d’œuvre en fin de cycle. Le bois de chauffage et le bois-énergie, exploités régulièrement, apportent des compléments.
Les revenus de location de chasse ou de pêche sont variables en fonction du gibier ou du poisson présents (jusqu’à 250 € par hectare et par an dans certaines régions).


Une revente facilitée

En France, le marché des transactions de bois et de forêts est très dynamique et s’accroît en valeur chaque année ( 1,5 milliard d'euros en 2017 ).
Entre 2007 et 2016, d'après l'indicateur national des forêts, fondée sur l'intégralité des transactions de forêts privés en France, le prix moyen du foncier forestier a augmenté de 38,2%. Sur la décennie précédente, la progression est identique.